Notre mission est de rapprocher les gens avec la nature à travers les têtes de violon sauvages et cueillies à la main.

Notre Histoire

Norcliff Farms a été établie en 1973 par Nicolas Secord. Ce qui a commencé comme une petite entreprise dans les communautés locales est devenue une mission nationale. Bien que l’entreprise se soit développée, notre engagement envers la recherche de nourriture durable, et les têtes de violon fraîches et sans conservateurs n’a pas changé. Nous restons une entreprise familiale et fraîche est notre ascendance.

Nous croyons que la nourriture est plus que juste ce qu’il y a dans votre assiette, c’est une façon de se rapprocher avec la nature. Chaque repas est une opportunité, et nous voulons être votre source de connexion.

Nos Têtes de Violon

Vous pouvez vous attendre à nos têtes de violon sur votre étagère d’épicerie aussi vite que 30 heures après la récolte. Nos têtes de violon sont de la terre à votre assiette.

 Nos têtes de violon sont sauvages et cueillies à la main, une par une. Nous nous soucions de notre produit, et nous surveillons prudemment nos têtes de violon de la récolte à votre assiette pour garantir la fraîcheur, toujours.

Nous n’utilisons jamais les pesticides, les herbicides, ou n’importe quel type de conservateur. Le créneau pour chercher des têtes de violon est extrêmement court. Après juste quelques jours en leur bel état déployé, la fougère d’autruche mûrit et devient non-comestible.

Nous sommes fiers de partager avec vous les avantages nutritionnels, le goût délicieux et la qualité insurpassée de nos têtes de violon.

2021 Sales & Logistics team, ForageGirl Fiddleheads

Nicolas Secord, Fondateur

Nick avait 4 ans quand il et sa famille ont traversé l’océan Atlantique vers Halifax. Le plan était d’arriver à Toronto via le chemin de fer nationaux de Canada mais son père n’avait qu’assez d’argent pour arriver à Saint John, au Nouveau-Brunswick. Là est devenu leur nouvelle patrie.

Grandissant à Saint John, Nick aimait pêcher. La pêche est tout ce qu’il voulait faire quand il est tombé sur le commerce des têtes de violon. C’était un accord amusant avec un ami qui dirigeait l’épicerie locale Dominion, « tu cueilles les têtes de violon pour mon magasin, et je te prendrai pêcher à la mouche sur la rivière Restigouche ». Ils avaient un accord.

Un an plus tard, Nick a reçu un coup de téléphone d’une autre chaîne d’épicerie, Grossistes de l’Atlantique. Ils ont entendu que Nick fournissait Dominion avec les têtes de violon et ont voulu passer leur commande. « Je ne fournis pas les têtes de violon, je les ai cueillies simplement pour que je pusse aller à la pêche! ».

Comme ça, l’entreprise est née. Mais, et si les gens ne connaissaient pas ces petits légumes que sont extrêmement nutritionnels et sont aussi énormément délicieux? Et si les gens voulaient les têtes de violon, comment auraient-ils les obtenu?

Il a fallu le temps et une véritable conviction avant que les têtes de violon ne soient devenues demandées. Nick se souvient dans les années 70 d’une de ses premières commandes d’une épicerie, 50 boîtiers de têtes de violon vendus en consignation. Il serait payé pour seulement ce qu’il a vendu. 49 boîtiers étaient invendus et rendus! Les gens ne savaient vraiment pas ce qu’étaient ces petites choses folles dans l’allée de produits.

Courageux, Nick persévérait. Il avait la conviction que si les gens essayeraient les têtes de violon une seule fois, ils seraient accros comme lui. Eh bien, il était correct.

Nina Secord, Chef de Production

Nina et Nick se sont rencontrés en 2003 et sont devenus les compagnons dans la vie et le commerce. Après 23 ans dans le domaine médical, Nina se retrouvait de plus en plus impliquée dans l’entreprise des têtes de violon. Éventuellement, Nina était devenue si impliquée qu’elle a été confrontée au dilemme : quittera-t-elle le monde médical et se lance dans l’agriculture? Norcliff Farms a eu de la chance qu’elle l’ait fait. Bien que Nina n’eût pas l’expérience dans le domaine de commerce, elle avait l’expérience d’aide aux gens, et c’est exactement ce qu’elle faisait avec l’entreprise.

Nina a initié le concours culinaire annuel « Donc tu penses tu peux cuisiner? » où les chefs à travers le monde ont soumis leurs recettes de tête de violon, avec quelques privilégiés invités à un concours de cuisine officiel devant les juges des célébrités. Tous les bénéfices retournent aux communautés et fondations du coins.

En 2008, Nina et Nick ont transplanté des millions de têtes de violon à leur maison et ferme à Port Colborne, Ontario, en le faisant la première ferme de tête de violon en Amérique du Nord. Ils vivent, respirent, et marchent vraiment au milieu des têtes de violon tous les jours.

Brittany Maranger, Présidente

L’expérience professionnelle de Brittany est un peu différente de celle de l’agricultrice typique. Avant l’agriculture, elle a eu une carrière réussie dans la finance, mais ce n’était simplement pas sa passion. Brittany toujours avait un grand intérêt pour l’entreprise familiale et se sentait bien dans le travail elle faisait d’apporter les têtes de violon au marché.

Pendant 10 ans, Brittany savait qu’un jour elle échangerait ses talons hauts contre les bottes, et changerait de la finance à l’agriculture. Brittany croit en la consommation des nourritures entières et locales, en rapprochant avec la nature, et en créant les souvenirs autour d’un repas.

Brittany rêve de développer l’entreprise de famille pour permettre tout le monde, partout, l’opportunité de mettre les têtes de violon fraîches dans son assiette.